Depuis mon départ…

Un extrait de mon livre publié depuis mon départ de La Marelle !

Fausse couv GUILCHER Deshabiller

« Je me mettrai dans ton absence. Dans ce qui est quand tu n’es pas. Dans ce qui te fait vivre ailleurs. J’habiterai ton absence, je la regarderai sourire. J’habiterai un creux construit par toi, comme une maison, pas tout à fait pareil, plutôt un lit. Un lit juste à ma taille dans lequel je m’allonge pour toucher le temps avec mes doigts. Je le touche jusqu’à ce qu’il ronronne et qu’il s’endorme avec moi. Alors je dors, je dors avec le temps, le temps de toi. »

Déshabiller nos solitudes, Rozenn Guilcher, éditions Sulliver

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *