Première impression

Dans la villa des auteurs…  © Amira-Géhanne Khalfallah

J’habite une maison avec des portes rouges et des murs tout blancs
Une maison avec des lits pour lire et des livres comme du café le matin,
Et les mots de Duras sur le frigo au cas où on aurait faim.

Sur le mur du couloir, une ligne orange  traverse le blanc…
Une tâche bleue dans le salon fait le tableau.
Dans les toilettes une histoire de guerre collée au tuyau d’évacuation gris pour pas qu’on oublie.

Derrière la maison, le train passe et divise le bruit en deux
Et mes voisins d’en face font des signes comme des prisonniers en détresse

Dans la villa des auteurs… © Amira-Géhanne KhalfallahJ’habite une maison avec des plafonds comme le ciel
Très hauts…
Et des placards au-dessus des portes
Et des percussions en dessous
Et de la musique de partout.

Une maison avec les pas d’un inconnu dans les escaliers
Un homme qui monte et descend, tout le temps.

J’habite une maison construite par des géants qui avaient plein de mains et des rêves de placards très grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *