Jour J-8 l’auréolée

Fin de résidence, ne plus la redouter, la craindre ou feindre de l’ignorer. Regarder en face. Rêver un retour à Marseille. Revenir chez soi à Nantes toute neuve en priant très très fort pour que le quotidien ne nous rattrape pas trop vite. Revenir toute auréolée comme un vieil oncle à son retour des Indes. Approcher aux cris de milliers d’enfants elle est revenue elle est revenue, ils courent tout autour, les gens à leur porte agitent la main et m’offrent du pain, j’arrive au seuil le coeur battant le front auréolé de gloire je pousse la porte je dis c’est moi.

La belle vue sur La Major, depuis la terrasse chez Judith.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *