Jour J-6 Sacrifice

Ode au bulbe, oui celui dont l’image a illustré un article précédent, bulbe courageux qui sorti envers et contre tout sa grande tige bientôt suivie d’une deuxiéme elle aussi porteuse de fleurs. Sacrifié sur l’hôtel de la création: rendez-vous chez les faïenceries Figuères ! Il eu en premier lieu les racines tranchées. On l’examina sous toutes ses coutures, on le photographia, on tira les photographies et monsieur Figuères père nota à la mine 1+1 émaillé brillant. Ces mains d’artisan riches de dizaines et de dizaines d’années de travail, c’était elles qui regardaient le bulbe, mesuraient, soupesaient, suivaient la ligne. Je suis très heureuse que ce soit lui qui fasse le moule du bulbe. Un immense merci à messieurs Figuères père et fils pour ce beau projet en cours. Un clin d’oeil vers Claude de Peretti la présidente de la Marelle c’est grâce à elle que nous nous sommes retrouvées dans cet atelier, et dans le magasin de l’atelier. Il s’agit ici d’une tradition ancestrale, je vous invite à découvrir leur travail sur leur site en lien ci-dessus.

 

Dans l’atelier des faïenceries Figuères père et fils.

Préparation du bulbe

Le corps du bulbe

Sinon je suis aphone. Depuis ce matin. Heureusement Lydi et Julie m’ont dit: à Marseille il y a Monsieur Blaize dit Le père Blaize ! Me voici avec des gouttes et des pastilles de plantes à sucer, acuponcture jeudi matin et rossignol vendredi! Oui vendredi à 19h je participe à la petite rumeurclin d’oeil à la Grande clameur ! Puis ce sera samedi à 17h et 19h avec Guillaume Laidain pour « Volutes » au Petit théâtre, dimanche à 11h aux Grandes tables pour une rencontre radiophonique en public. Alors, trac, stress, fatigue, j’ai levé le pied aujourd’hui, j’entoure mes cordes vocales de Chaudoudoux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *