Dimanche après-midi

Dimanche après-midi, auto-portrait dans La Marelle, après quelques heures d’écriture.

DSC_1167svs1

La photo a été inspirée par les nombreux et merveilleux autoportraits de Vivian Maier. Il y a des artistes et des écrivains dont je me sens plus proche que d’autres à bien des égards. Non seulement en raison du fait que leur travail me touche plus que d’autres. Non, c’est autre chose. C’est comme si nous avions été dans la même pièce. Comme si nous avions vu ou senti les mêmes choses, mais nous pouvons les décrire différemment. Parfois, quand j’écris ou je photographie je peux sentir leur présence dans la chambre – Carson McCullers tirant lentement sur sa cigarette, Inger Christensen m’offrant une phrase ou deux, sans parler réellement, mon défunt oncle Helge Lindqvist – peintre et sculpteur décédé dans un accident quand j’avais neuf ans et lui cinquante-deux – me montrant que tout ce que je ressens en ce moment même pourrait être exprimé en un seul coup de pinceau. Ou Vivian Maier – coupée de tout ce qui l’entoure, introvertie, comme une Virginia Woolf attristée – avec ses yeux face à la fenêtre et ses doigts jouant consciemment ou inconsciemment avec la courroie de l’appareil.

Håkan Lindquist

La Marelle, villa des auteurs. Le 5 octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *