Dérive #9

marelle-2

À l’extrémité du regard plonge le cormoran.

Les plumes du cormoran ne sont pas imperméables. Elles se gorgent d’eau pour la plongée, ce qui lui permet de nager longtemps et profondément sous l’eau.

Parfois on ne le voit pas réapparaitre. Parfois le cormoran se perd. C’est le prix de la gravité.

Il en va ainsi du regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *